En général

Des formations et des associations de doulas de fin de vie (ou thanadoulas) existent en Angleterre, au Canada, en Australie, aux Etats-Unis.

En Suisse romande, l’Institut de Recherche et de Formation à l’Accompagnement des Personnes en fin de vie et en deuil (IRFAP) qui forme dans ces domaines depuis plus de 20 ans, prépare des doulas de fin de vie, ou thanadoulas.

Afin d’éviter des répétitions inutiles de formations déjà accomplies par les futures doulas, l’IRFAP cherche à valider autant que possible ce qui a déjà été fait par les personnes désirant devenir doulas de fin de vie.

La doula de fin de vie doit avoir une formation d’accompagnement des personnes en fin de vie, d’accompagnement des personnes en deuil et pouvoir justifier de ces formations.

Si ce n’est pas le cas, elle peut suivre 6 webinaires de 2 heures avec l’IRFAP et lire les deux ouvrages de Christophe Fauré à ce propos, puis répondre à un petit test.

La formation spécifique de doula de fin de vie a lieu en présentiel sur 6 journées. Elle est essentielle. Elle a lieu à Yverdon, sous la forme de 3 fois 2 journées. Les 6 jours forment un tout.

Un entretien final en présentiel ou par WhatsApp a lieu dans les semaines qui suivent la fin de la formation.

Le diplôme de doula de fin de vie, décerné par l’IRFAP permet d’adhérer à l’Association des doulas de fin de vie.

Le Dr. Christophe Fauré, spécialiste de la fin de vie et du deuil a accepté d’être Président d’Honneur de cette formation.